JE SUIS

25/03/2016 Canalisé par Delphine Balsera

Il est vrai que je suis partout et en toute chose, mais je ne suis jamais rien car le rien n’existe pas, il y a toujours quelque chose. Je suis en tout, partout. Partout où il y a de la vie, et la vie est partout même si on ne la voit pas. Je suis le visible et l’invisible, le crée et l’incréé… Mais je suis. Je suis la pure lumière de la source.

Me nommer c’est me diviser. Mais je suis cela. Je suis Marie, je suis Bouddha, je suis l’ange… je suis elle, je suis celui que tu croises dans la rue, je suis la vie qui circule en toute chose, je suis l’éclat divin, l’étincelle de vie en tout, partout. Je ne suis jamais rien et ne le peux pas, car le rien n’existe pas.

Si on parle du mot, qui lui existe, oui alors je suis « rien ». Rien qu’un mot et aussi tous les mots. Je suis toutes les créations, toutes les inventions quelqu’elles soient. Je suis le bien et le mal, oui, mais au-delà de votre plan de perception, vous verrez que le bien et le mal n’existent pas. Je suis dans chaque plan de perception, et dans chacun d’entre eux, mon but est le même, vous unir à la pureté de la vie que je suis. Alors la vie prend des représentations qui vous déplaisent, cela n’est que votre perception, cela n’est pas.

Au-delà de votre plan de perception, il y a d’autres plans qui vous aideront à mieux voir ce que je voudrais vous montrer. Je vous y emmène et vous n’avez qu’à me suivre pour voir. C’est-à-dire à laisser œuvrer la vie en vous telle qu’elle est, pour cela, le lâcher prise comme vous dites est de rigueur, car celui qui dirige la vie, ne la laisse pas se manifester telle que la volonté de l’en-vie est, et vous ne la suivez pas, vous suivez alors vos envies qui sont conditionnées par ce que vous pensez être et que vous n’êtes pas. Je ne vais pas vous réexpliquer cela, venez voir simplement de quoi je vous parle. Je vous parlerai, je vous montrerai alors à travers vos yeux, vos actes, vos paroles… vous saurez alors.

Vous pouvez me chercher partout, car je suis partout. Alors ne me cherchez pas. Je suis là en chacun de vous, je vous aime infiniment, puissiez vous venir me retrouver en votre centre, que je vous explique tout cela.

Share This